Billet du dimanche 3

Dimanche 16 juillet : 15è dimanche ordinaire

 Bien-aimés sœurs et frères en Jésus-Christ Ressuscité !
  
La parole fait partie de la vie des hommes, depuis la nuit des temps. La parole est un des moyens de communication, permettant aux uns et aux autres d’échanger, de partager, de rechercher des solutions pour vivre dans une plus grande harmonie. Mais la parole aussi peut causer des dégâts douloureux et désastreux, lorsqu’elle est utilisée à des fins destructrices.

La Parole de Dieu, elle, ne veut que notre bien. Elle est une promesse de vie. Elle ne cesse de nous inviter à faire fructifier en nous, la semence d’amour déposée dans chacun de nos cœurs. C’est ce que le Christ fait comprendre aux foules qui le suivent, quand il propose d’accueillir en vérité cette Parole, source de renouvellement et de conversion.

Déjà le prophète Isaïe, au nom de Dieu, annonce : « Ma parole qui sort de ma bouche, ne me reviendra pas sans résultat, sans avoir fait ce qui me plaît, sans avoir accompli sa mission. ». Cela doit nous éclairer, et nous inciter à demeurer ouvert à cette Parole, sans la déformer, sans l’utiliser à des fins égoïstes, mais en la laissant œuvrer en nous, pour nous rendre proches du Seigneur, en vivant, en vérité, son amour.
Avec la belle et sublime parabole de la semence, Jésus nous donne un enseignement facile à comprendre. La Parole est donnée tout comme le semeur lance le grain. Ce grain tombe sur des terrains différents, allant de la pierraille à la bonne terre. En fonction du terrain, le grain pousse et a pour mission d’aboutir à une bonne récolte. Seulement voilà, notre cœur, le terrain, est plus ou moins disposé à accueillir ou à rejeter : le bord du chemin,  le sol pierreux, les ronces représentent les obstacles qui rendent notre vie rebelle par rapport à la Parole. Par contre la bonne terre qui produit du fruit à « raison de cent, ou soixante, ou trente pour un », est la réponse émerveillée que nous donnons au Seigneur. Produire de bons fruits, c’est agir en missionnaire de la Parole, pour qu’elle nous rende meilleur et nous comble des grâces de la vie en pleine communion avec le Dieu de toute bonté et de toute bienveillance.

Il est vrai qu’entre l’annonce de la Parole et la réalisation des promesses qu’elle contient, nous avons à vivre le temps de la confiance. Nous aimerions que cela aille plus vite. En entretenant notre bonne terre, en favorisant l’éclosion de toute cette vie promise, nous participons à l’établissement d’un Royaume dans lequel nous trouvons notre place, grâce à notre fidélité et à notre attachement à la vérité, humble et sincère, dans nos actes et nos engagements.   
La Parole de Dieu est Vérité, nous le savons. Que cette Parole soit donc accueillie par chacune et chacun de nous. Ainsi nous pourrons récolter les bons fruits de la tendresse du Père pour tous ses enfants.
P. Serge CYRILLE


Questions liturgiques

Pourquoi aller à la messe le Dimanche ?

Nous ne devons pas oublier que la foi, c’est une relation vivante avec Dieu. Comme toute relation, elle se doit d’être nourrie régulièrement, autrement elle s’endort et même elle se sclérose.

Lire la suite...