LITURGIE / PRIER

Le Servant d’Autel


Un servant d'autel, appelé aussi servant de messe, est un laïc, enfant, jeune ou même adulte, qui intervient dans les célébrations liturgiques, notamment la messe. Les fonctions de servants d'autel ont longtemps été réservées aux garçons, mais depuis 1983 les filles peuvent y être admises. Le rôle du servant est donc d'aider le prêtre lors des célébrations. Il permet à la messe de se dérouler dans l'ordre, le recueillement, la prière.
Différentes fonctions sont attribuées aux servants d’autel : Le cérémoniaire : Ce rôle consiste à gérer le bon déroulement de la
liturgie. Il doit être capable de connaître les fonctions à accomplir par chacune des personnes, célébrant compris. Cette fonction est généralement accomplie par un ainé ou un séminariste. Le thuriféraire : Il prépare et s'occupe de l'encensoir avant et pendant la messe. Il est accompagné d’un autre servant qui porte la navette contenant les grains d'encens. Ce dernier aura alors la fonction de porte-navette ou naviculaire. Les acolytes : ils rendent tous les services possibles. Ils sont généralement deux (mais peuvent être davantage). Leur rôle est de servir plus directement à l'autel : apporter les oblats, les burettes, verser de l'eau sur les mains du célébrant lors de l'offertoire. Les céroféraires portent les cierges (ou chandeliers) afin d'accompagner le prêtre lors des processions (en encadrant la croix), et à l'Évangile. Le cruciféraire ou porte-croix : son rôle est de porter la croix de procession lors de l'entrée à l’église et lors de son retour à la sacristie. Plus généralement on doit porter la croix de procession dès qu'il y a déplacement en procession. Il est encadré par deux céroféraires avec leur cierge….. D'autres fonctions peuvent exister lors de certaines cérémonies, ainsi on peut avoir besoin d'un porte-missel, des porte-insignes (un porte-crosse et un porte-mitre pour les cérémonies avec l’Evêque et, même un porte-micro, notamment lors de cérémonies à l'extérieur de l'église
ou éloignée de l’autel.
Pour être de bons servants, il est nécessaire de se former. D’où l’importance des réunions, des temps de répétitions. Avoir une bonne connaissance des rites de la messe. De même la tenue vestimentaire, en général l’aube et la croix pectorale, ajoute à la qualité de la célébration. Là où cela est possible, réunir les parents de ces jeunes de temps en temps, permet de donner une plus grande dimension à cet engagement au sein de la paroisse, pour que la prière, la Parole de Dieu, le sens du service soient vécus en harmonie avec la famille, et que le jeune découvre que ce qu’il fait est sa manière de vivre son baptême.

P. Serge CYRILLE


Questions liturgiques