LITURGIE / PRIER

L’eau dans la liturgie

En parcourant la Bible, nous découvrons l’importance donnée à l’eau, et son utilisation (cf : Récit de la création dans le livre de la Genèse. Egalement le déluge. Le passage de la mer rouge. Le baptême de Jean dans le Jourdain)… partout nous constatons que l’eau est un élément indispensable pour l’homme. Elle est le symbole de ce qui lave, qui purifie, qui donne la vie
L’eau est un élément privilégié dans la liturgie : nous la retrouvons au baptême, au mariage (bénédiction des alliances), aux funérailles (aspersion du corps) ; A l’Eucharistie, le prêtre ajoute une goutte d’eau dans le calice qui a déjà reçu le vin. Cette goutte d’eau représente l’humanité unie à la divinité du Christ.
Lors de la Veillée pascale, nous entendons la prière faite sur l’eau qui sera utilisée pour l’aspersion et pour les cérémonies sus mentionnées avec la bénédiction solennelle: « Tu es béni, Seigneur tout-puissant, car tu nous as bénis dans le Christ, Tu nous as recréés en lui, qui est l’eau vive de notre salut ; Accorde à ceux qui seront aspergés de cette eau de retrouver la jeunesse de l’âme par la puissance du Saint-Esprit et d’avancer sur le chemin de la vie nouvelle, Par Jésus le Christ, notre Seigneur, Amen »
Les bénitiers à l’entrée des églises (qui ont largement disparus) nous redisent par le geste d’y plonger la main et de se signer, que, baptisés dans la mort et la résurrection du Christ, nous sommes enfants de Dieu pour toujours. Les aspersions, à la messe ou pour bénir des personnes des lieux,  des objets, nous rappellent que nous sommes à tout moment purifiés et envoyés pour « dire du bien » de Dieu.  Le lavement des mains du prêtre au moment des offrandes, fait dire à celui-ci "Lave moi de mes fautes, Seigneur, purifie-moi de mon péché",reconnaissant son indignité humaine et son désir d’être purifié devant la grandeur de ce qu’il célèbre
Ainsi nous devons toujours comprendre que la bénédiction n’est pas un rite magique, mais un appel à vivre une plus grande intimité avec Dieu. Par l’eau Dieu nous purifie et nous fait participant de la Vie que nous devons respecter. A nous de donner à cette eau sa place en évitant de la polluer de la gaspiller.
P. Serge CYRILLE, Vicaire Général


Questions liturgiques