LITURGIE / PRIER

Le signe de croix

Le Signe de la Croix  
  Très souvent, et même trop souvent, nous faisons des gestes qui ont un sens profond, mais que nous avons pris l’habitude de faire, sans y prêter attention. Alors ce geste est tout simplement « massacré ». Quand je célèbre l’Eucharistie ou une cérémonie religieuse, ou encore lorsque je prie avec des groupes, quels qu’ils soient, je constate que le signe de croix est souvent tracé à la va-vite, ou complètement déformé. Aussi je propose cette explication que j’ai trouvée et qui peut nous aider et nous éclairer pour éviter de tomber dans l’habitude.
C’est un prêtre de Nancy, le Père Jacques Bonnechose qui explique :  
    

1-En faisant le signe de la Croix, le premier geste est un geste qui monte!
Le signe de Croix ne commence pas lorsque la main touche le front. Il commence quand monte la main. « AU NOM DU PERE » Si nous prolongions ce geste, il irait jusqu’au ciel!
Mais le geste s’arrête au front que nous touchons. Le front, signe et siège de l’intelligence.
CONNAÎTRE DIEU! «Que Dieu vous fasse parvenir à la pleine connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle.» (épître aux Colossiens)

2- Le second geste est un geste de la main qui descend.
« AU NOM DU FILS » Si nous prolongions ce geste, il irait jusqu’à la terre.
Mais le geste s’arrête au centre vital que nous touchons. Il symbolise le cœur de l’homme.
AIMER DIEU ! "Tu aimeras Le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton pouvoir."  (Deutéronome)

3- Le troisième geste est un geste horizontal.
« AU NOM DU SAINT ESPRIT » Si nous prolongions ce geste, il irait d’une extrémité de l’horizon à l’autre extrémité. Mais le geste va toucher l’une et l’autre épaule.
SERVIR DIEU EN SERVANT NOS FRERES! "Par la charité, mettez-vous au service les uns des autres. Puisque l'Esprit est notre vie, que l'Esprit nous fasse agir." (Epitre aux Galates)
Le signe de Croix: Trois personnes un Dieu unique. Toucher et être touché.
Adoration du Père, action de grâce pour le Fils, supplication à l'Esprit.
De même, nous faisons trois croix, sur notre front, nos lèvres et notre cœur, avant la proclamation de l’Evangile, après avoir prononcé ces mots: « Gloire à toi Seigneur ». Voilà une explication que je propose pour bien s’imprégner de la signification de ce geste :
= le signe de la croix sur mon front: "Seigneur Jésus, que ton Evangile éclaire mon intelligence".
 
=le signe de la croix sur mes lèvres: "Seigneur Jésus, que je sois capable de redire ton Evangile aux autres".
 
= le signe de la croix sur mon cœur: "Seigneur Jésus, que ton Evangile vienne dans mon cœur et y demeure pour que j’en vive ».
 
A tout moment, quel que soit le geste que nous faisons , dans notre langage chrétien, comprenons bien que ce sont des signes qui veulent manifester notre communion au sein de cette Eglise que nous aimons et que nous voulons faire vivre au cœur de ce monde, dans le respect des croyances des autres, mais aussi dans le respect que l’on doit nous porter. Que toujours nous posions des actes qui soient empreints de vérité et de dignité.



P. Serge CYRILLE, vicaire général.
 
 


Questions liturgiques