PAROISSES

DIMANCHE 09 JUIN 2019 FÊTE DE LA PENTECÔTE « JÉSUS NOUS FAIT DON DE SON ESPRIT »



Avant de commencer notre Eucharistie dominicale, notre Curé le Père Jean-Gary, invite les TKL à faire remonter les différentes réflexions sur les questions suivantes :
Comment avec Jésus-Christ, nous faisons TKL ?
Comment nous bâtissons les communautés chrétiennes ?
Comment sommes-nous fraternelles ?
Comment sommes-nous responsables ?

TKL : TI KOMINOTÉ LÉGLIZ

C’est la proximité de l’Eglise, c’est un moment favorable pour entendre les fruits des réflexions qui n’ont pas été dites les dimanches précédents. Moment où l’Esprit souffle sur chaque Homme ou sur chaque Femme de notre paroisse. L’assemblée entonne le chant « Èvè Jézikri nou ka fè légliz » après chaque réflexion des différentes TKL.

Tous les TKL sont représentées sous forme de panneau. Puis, le frère Ismar OGUENIN rappelle comment les TKL nous aident à connaître Jésus-Christ et sa Parole parce qu’un chrétien ne peut rester inactif. Avec la communauté les chrétiens ont plus de force pour pouvoir  annoncer Jésus-Christ Mission de tout chrétien. Nous vivons dans une société qui nous dépasse. La TKL favorise le vivre ensemble, la foi  construit notre unité. Nous adhérons  à une communauté fraternelle parce que nous sommes les enfants du même Père et nous sommes tous frères.

 AVEC JÉSUS-CHRIST : le Christ est le fondement de la Pastorale des Ti Kominoté Légliz (TKL). Jésus-Christ est la source de notre foi. C’est en lui que nous puisons notre espérance. C’est de son amour que nous portons témoignage.

BÂTISSONS : C’est une invitation destinée à chaque baptisé. C’est un appel à construire des communautés dans nos quartiers pour annoncer la Parole de Dieu, car la mission principale de l’Église et de tout Baptisé est l’évangélisation.

COMMUNAUTÉS : Nous vivons en société et nous sommes en relation avec les autres. La Communauté favorise le vivre ensemble. Un vivre ensemble où c’est la foi en Jésus-Christ qui fait notre unité.

FRATERNELLES : Nous sommes invités à construire des communautés mais pas n’importe lesquelles. Nous voulons construire des communautés fraternelles car notre baptême a fait de nous des créatures nouvelles, enfant du même Père. C’est Jésus-Christ lui-même qui nous apprend à prier : Notre Père, qui es aux cieux……………     

RESPONSABLES : Un vrai chrétien est nécessairement responsable car notre foi en Jésus-Christ nous oblige à regarder autour de nous et à assumer des responsabilités partout où nous sommes. Si nous ne le faisons pas, le Seigneur nous demandera un jour : « Qu’as-tu fait de ton frère » ?
La sœur Franciane  LASCARY nous invité à écouter les témoignages des différentes TKL : témoignages faits sur l’activité principale qui est l’évangélisation.
 
BOURG, BLACHON  ET BOREL

Comment nous bâtissons les communautés  chrétiennes?

Comme les premiers chrétiens, les membres de la TKL se réunissent  chaque semaine chez un frère ou une sœur. Lors de nos rencontres, nous débutons toujours par la prière à l’Esprit Saint pour que nous soyons éclairés, puis la prière d’accueil est faite par celui ou celle qui reçoit, puis la parole de Dieu est lue et écoutée. La mission fondamentale de la TKL est l’évangélisation. En TKL nous répondons  à l’invitation de Jésus-Christ qui demande de rester unis « Père Saint, Garde en ton nom ceux que tu m’as donnés, afin qu’ils soient UN comme nous (Jean 17,22-23) ».
Bâtir c’est continuer à s’organiser pour le service : nettoyage de l’église, participation active aux lectures, à la quête à la prière universelle du dimanche.
Bâtir : c’est œuvrer en harmonie et bonne entente comme en famille.

CRÂNE ET GERMILLAC

Comment nous sommes fraternelles ?

Dans notre communauté nous vivons la fraternité. Cette fraternité vécue d’abord entre les membres dans la TKL mais aussi avec d’autres membres, d’autres TKL avec lesquels nous avons vécu des moments d’immense fraternité. Elle ne s’arrête pas aux portes des TKL, elle concerne le quartier et tous ceux qui ont besoin de nous. Tels que  l’accompagnement lors de décès, d’hospitalisation.
 
CAFÉIÈRE, CITÉ ET VILLENEUVE

Comment sommes- nous responsables ?

TKL la rèsponsab la yonn ka véyé si lôt adan tout sitiyasyon a vi la.
Toujou èvè lévangil manb a TKL, ka wouvè zyé a yo asi sosyété la, é ka pwan  rèsponsabilité pou défann fwè é sè , ki pou klordékonn, dlo, manjé. Ni osi èkzanp a Bannzil kréol ki  ka rédé wouvé zyé asi Mès è labitid pou pwan konsyans a kopotman pou vi la jodila.
C’est comme cela que les TKL vivent le sens de la responsabilité et transmettent  avec un message d’amour, de paix, de partage, et de service, dans l’unité à l’exemple des premiers chrétiens.
 
« AVEC JÉSUS CHRIST BÂTISSONS DES COMMUNAUTÉS FRATERNELLES ET RESPONSABLES »
 



 

C’est ainsi qu’a été formulé le projet pastoral qui a donné vie aux petites communautés d’Église, Ti Kominoté Légliz) dans le diocèse de Guadeloupe.

Et notre célébration eucharistique débuta avec le chant : « ESPRIT DE PENTECÔTE »

Tiré de L’Évangile de Saint Jean ; Voici quelques éléments  de  l’homélie du Curé. Nous sommes 50 jours après Pâques, avec la liturgie de la fête de la Pentecôte, nous changeons de temps liturgique.  
 


 A la fin de notre célébration, le cierge Pascal sera enlevé et sera utilisé lors des baptêmes et des sacrements. Nous passons dans le temps ordinaire de l’Eglise.

   Il y a 50 jours, depuis que nous célébrions, dans la joie de Pâque : le Christ ressuscité ! Et voilà, cinquante jours après Pâques, la fête de la Pentecôte célèbre le don de l’Esprit Saint que Dieu fait à l’Église. Et lorsque nous méditons sur le rôle de l’Esprit Saint dans la vie de la primitive Église, nous ne pouvons que rendre grâce à Dieu pour tout ce que l’Esprit Saint a réalisé dans la vie des Apôtres : « Vous allez recevoir une force, celle de l’Esprit Saint qui viendra sur vous ; vous serez mes témoins…et jusqu’aux extrémités de la terre ».   

   Ainsi, nous pouvons rendre grâce à Dieu pour le témoignage des apôtres, pour tout ce que l’Esprit Saint leur a permis de construire, de bâtir et de rassembler des hommes et des femmes de tous pays, de toutes langues, de toutes cultures. Grâce à l'Esprit Saint, les apôtres sont devenus missionnaires et évangélisateurs de la Bonne Nouvelle. Après avoir reçu la force de l’Esprit Saint, les apôtres sont comme des flambeaux allumés pour porter la vraie lumière au monde. Ils sont comparables à des bateaux que le vent a libérés des amarres pour rejoindre la haute mer.

Reprise du chant « ESPRIT DE PENTECÔTE » Après la profession de notre foi, la prière universelle, l’eucharistie, nous sommes envoyés dans la paix du Christ avec la bénédiction solennelle et notre chant d’envoi « NOU SÉ LÉGLIZ A JÉZIKRI »
 

                                                                                                                             Amélie  et  Joseph

 



Questions liturgiques

Pourquoi aller à la messe le Dimanche ?

Nous ne devons pas oublier que la foi, c’est une relation vivante avec Dieu. Comme toute relation, elle se doit d’être nourrie régulièrement, autrement elle s’endort et même elle se sclérose.

Lire la suite...