PAROISSES

Billet du Père Rulx pour le dimanche de Pâques 2018

"Faites cela en mémoire de moi... Le RESSUSCITÉ".
 
Un ami me décrivait, l'autre jour, sa joie d'avoir été reconnu par une paroissienne qu'elle n'avait plus revue depuis son départ de sa première terre de mission il y a de cela plus de 20 ans. Quelle joie de se sentir en confiance et en terrain connu !
 
C'est à mon avis, le même sentiment quand nous nous réunissons pour nos célébrations eucharistiques et surtout le jour du Seigneur. Qu'elles soient célébrées dans la plus belles des cathédrales ou sous une tente improvisée ; qu'elles soient dites dans la langue locale ou dans le latin traditionnel, cela ne change pas tellement. Si elles sont célébrées avec le même consigne initial et en mémoire du Ressuscité, nous nous sentirons toujours confortables et chez nous. À l'Eucharistie, nous sommes appelés à nous reconnaître frères et sœurs. C'est cela vivre en Ressuscité. C'est une identité qui se vit et se transmet.
 
Nos Eucharisties, dit-on, doivent être de véritables tables fraternelles où le Ressuscité se révèle. En effet, quand elles sont célébrées en mémoire du Christ, elles doivent impérativement porter la couleur de la louange au Père dans l'Esprit Saint tout en étant des envois en mission pour servir les frères et sœurs les plus nécessiteux. L'Eucharistie c'est, à la fois et en même temps, le geste de la fraction du pain et de l'abaissement du service. L'eucharistie du Ressuscité c'est la jonction de la table du pain partagé au geste du lavement des pieds. L'un ne marche pas sans l'autre. Servir c'est partager ! Partager c'est servir !
 
En ce Dimanche de la Résurrection 2018, il convient de redécouvrir cette parole de Jésus, dite lors de la dernière Cène avec les Apôtres. Il ne s'agit pas de répéter machinalement des gestes et des attitudes du Christ ici et là dans nos célébrations, mais de découvrir combien l'Eucharistie engendre, suppose et développe les enjeux principaux de la vie chrétienne et appelle leur mise en œuvre.Nous ne sommes pas dans un ritualisme théâtral et stérile, mais du point de départ d'où découle toute l'attitude chrétienne visant à transformer le monde des enfants de Dieu.
 
Ressuscitons tous avec le Christ !
 
P. Rulx André ALCINÉUS, CSSp